Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
CAP cuisine&innovation

Articles avec #angleterre tag

Aga cuisinière mythique, in England at least

2 Novembre 2015 , Rédigé par Véronique Le Berre Publié dans #matériel, #Angleterre, #technique

Mais qui est cette Aga ? l’alter ego so english de la Chef des Saveurs du Palais ? Une mamie célèbre pour ses bons petits plats ? Le personnage d’un conte celtique ?

Ne cherchez plus, Aga est une marque, mais pas n’importe quelle marque, au moins pour les Anglais qui la vénèrent quasi religieusement m’a-t-on dit.

Aga ce sont des cuisinières au look très vintage et très cossu, toujours fabriquées aujourd’hui dans l’usine qui a inventé la fonte ! Mythique, isn’t it ? Depuis 1922.

En Angleterre, une maison équipée d’une cuisinière Aga se vend mieux, et il paraît même que certains la baptisent, lui donnent un nom. Je suis sure qu’on peut trouver des tas de jeux de mots amusants avec Aga…

Aga cuisinière mythique, in England at least

A l’occasion d’un tournage, j’ai travaillé un peu sur une Aga et j’avoue avoir été un peu déroutée au début : 2 plaques, 3 fours et aucun moyen de régler les températures. Les fours ont des portes opaques en fonte (naturally) et les plaques ressemblent à des biligs que l’on peut couvrir.

Envie d’en savoir plus ?

J’ai eu la chance il y a quelques jours de bénéficier d’une formation pour mieux comprendre la bête.

Le système de chauffe est un convecteur qui emmagasine la chaleur et la diffuse plus chaud sur les espaces les plus proches, moins chaud sur les espaces les plus loin :

  • 1 plaque à environ 340°
  • 1 plaque à environ 240°
  • 1 four à 250°
  • 1 four à 180°
  • 1 four à 115°

Certes c’est perturbant de ne pas pouvoir changer la température ; il faut changer de four quand on veut réduire la température par exemple.

Pour les fans, la cuisinière Aga c’est un peu comme une personne qui habite la maison et la réchauffe. Et on peut tout faire avec :

  • Fondre le chocolat sur le côté de la plaque
  • Cuire des viandes, des poissons à même la plaque
  • Griller du pain entre 2 grilles posées sur la plaque
Aga cuisinière mythique, in England at leastAga cuisinière mythique, in England at least

Au prime abord, on peut se questionner sur la consommation électrique d’une telle armoire à glace. Il faut quand même une dizaine de minutes pour que les plaques soient chaudes, et un peu plus pour les fours… Des éléments pour pondérer tout ça :

  • Quand c’est chaud, c’est chaud, l’inertie ça marche dans les 2 sens !
  • Les couvercles des plaques permettent de maintenir au chaud les plaques et d’éviter les déperditions de chaleur. On peut aussi cuire à couvert des éléments assez plats, en refermant tout simplement le couvercle. On s’est demandé si on ne pourrait pas cuire des pizzas de cette façon ?
  • Une règle s’affirme au-dessus de tout : quand la cuisson doit durer plus de 7 minutes, on la commence sur les plaques, on la termine au four ; au four à 115° par exemple pour les pâtes (on a testé, ça fonctionne)

On n’est pas loin des fourneaux à charbon du temps jadis, allumé en continu, où l’on laissait le café au chaud toute la journée, où l’on pouvait mettre un plat à cuire avant de partir pour la matinée…

Produit actuel ou délicieusement rétro ?

Et à tout mythe, ses objets dérivés (suivez mon regard vers le thermomix) :

  • Des casseroles spécialement dimensionnées pour s’empiler dans les fours (et terminer les cuissons des pâtes, des ragoûts…)
  • Des caches pour protéger les couvercles quand on fait des cuissons qui font des projections
  • Des films à poser sur les plaques pour pouvoir y cuire des œufs
  • Des livres de cuisine
  • Et même une « Aga Exhibition » pour les fans, lors de laquelle on pouvait entendre des conférences d’autres fans, voir des démonstrations
Lire la suite

Escapade jersiaise (so british)

17 Septembre 2014 , Rédigé par Véronique Le Berre Publié dans #Angleterre

Escapade jersiaise (so british)

C'était la semaine dernière, et cette semaine c'est le Space, alors c'est pas mal de parler vache ! Je crois qu'on ne dit jamais jersiais (dans la vie de tous les jours), à part pour parler des vaches jersiaises.

Pendant mon court passage de 2 jours, je n'en ai pas vues mais j'ai eu le temps de me dire que le beurre était bon. On va dire qu'il y a des laiteries à Jersey ?

Mais j'ai quand même fait une toute petite recherche, assez pour trouver une photo et apprendre que c'est une race que l'on a commencé à protéger (de trop de mélanges avec d'autres races) dès le XIXè siècle, et que c'est une très bonne laitière, qui produit un lait très riche.

Et puis j'ai appris à écrire "jersiaise" ! Et à Jersey, j'ai appris que l'anglais n'est devenu langue majoritaire que depuis la guerre 39-45, et que finalement c'est dans le dialecte local, qui ressemble beaucoup à du français que sont écrites la plupart des noms de rue dans la campagne.

2 jours à Jersey, c'est vraiment partir en Angleterre, et se trouver vraiment à l'étranger. Moi qui pensais que j'allais pouvoir payer en euros ! So stupid !

Et donc en Angleterre, comment passer à côté du vrai fish'n chips ?Et donc en Angleterre, comment passer à côté du vrai fish'n chips ?

Et donc en Angleterre, comment passer à côté du vrai fish'n chips ?

Servi comme traditionnellement, avec un purée de pois (cassés ou petits ici, pas le temps, il a fait très très beau !)

Au restaurant le Tenby, où je l'ai goûté, joli clin d'oeil à l'origine du fish'n chips, on sert le plat sur une vraie fausse gazette imprimée, où si l'on peut lire cette feuille de chou, on va apprendre plein de trucs sur le fish'n chips.

Je vais retenir par exemple, que la plupart du temps c'est du cabillaud (et c'était le cas au Tenby), que l'on se dispute un peu d'être le 1er endroit où l'on a servi le fish'n chips, que le plat n'était pas rationné pendant la guerre, que c'est grâce à la révolution industrielle qu'il s'est tant que ça déployé sur tout le pays (la morue ça prend le train !), que c'est vraiment un symbole du pays, approuvé pour tous les anglais, et même plus fort que la Reine (parce que quelqu'un a un jour eu l'idée de demander aux anglais de classer la Reine, l'Union Jack, le fish'n chips et l'uniforme de Cambridge !)

Escapade jersiaise (so british)

Et ce billet est le premier écrit après le franchissement de la barre des 10 000 visiteurs uniques ici, depuis juin 2013. Pas de quoi pavoiser, mais ce n'est pas rien non plus ! ;-)

Lire la suite