Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CAP cuisine&innovation

Combat de coq à Rennes ?

17 Avril 2016 , Rédigé par Véronique Le Berre Publié dans #poulet, #restaurant

Je suis allée il y a quelques jours pour la première fois voir un match de foot au Stade Rennais. Je n'ai pas cédé aux "sirènes" de la Galette Saucisse, mais ça m'a donné envie de parler duel !

J'ai testé il y a quelques semaines (mois) 2 nouveaux concepts de restauration rapide autour du poulet. Les 2 se sont installés à Rennes à quelques mois d'intervalle, tous deux portés par une espèce associée à la région et qui avait bien failli disparaître

Le coucou de Rennes d'une part, le poulet de Janzé d'autre part.

Petites expériences chez l'un et chez l'autre :

Testé un soir en sortant du ciné Arvor tout près. Un bon accueil à 21h30, c'est déjà un bon point avant même de s'intéresser à la carte.

Formule efficace, facile à comprendre

On nous vend du coucou Rennais et c'est de la bonne chère, on sent que c'est bien travaillé.

Le service se veut peu cher, alors on prend soi-même les couverts et on débarrasse, et ça participe à la convivialité.

Combat de coq à Rennes ?

Au poulet de Janzé (rue Vasselot, davantage dans le centre), l'oeil est attiré par la rôtissoire qui donne sur la rue.

En plus des poulets prêts à être consommés et proposés avec un accompagnement de frites (je crois, de mémoire), l'offre très variée : sandwiches, petits gratins (me semble-t-il), j'ai choisi un croque-monsieur, il y a des formules menus avec plusieurs desserts au choix. Tout fait maison et cuisiné.

C'était copieux et gourmand. Disproportionné peut-être ce choix pour la seule personne qui semble y travailler ?

Combat de coq à Rennes ?Combat de coq à Rennes ?

Les deux concepts sont très différents mais on peut se dire qu'on aurait pu intervertir les deux poulets. Chacun est assez étudié en fonction de son lieu d'implantation, plus de passage et quartier plus habitué aux boutiques métiers de bouche pour la rue Vasselot, plus étudiant pour la rue d'Antrain.

Est-ce des projets destinés à durer ? Ou est-ce un test ? ont-ils vocation à se développer et en boutique fixe ou en ambulant ?

.

.

Beaucoup d'incertitudes, et de défauts de mémoire dans ce billet, ça m'apprendra à trop trainer à écrire...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article