Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CAP cuisine&innovation

Tendances cuisine des restes

9 Février 2014 , Rédigé par Véronique Le Berre Publié dans #cuisine des restes, #Inde, #Veg, #Recette, #tendance

Ce matin, j'ai écouté, comme j'aime bien le faire l'émission "On va déguster" sur France Inter, juste avant de me mettre aux fourneaux.

Les animateurs ont un peu titillé le Chef Oliver sur une remarque qu'il avait déjà dû faire ailleurs et qui dit en substance que les femmes cuisinent moins bien que les hommes car elles ont toujours en tête la lutte contre le gaspillage, le souci de ne pas jeter ; tandis que les hommes n'ont pas peur de jeter ce qui est raté ou ce qui ne pourra plus servir.

Il précise que c'est lié à la tradition de transmettre la cuisine de mère en fille entre le frigo et la gazinière, alors que les hommes cuisiniers bénéficient plutôt d'une transmission académique.

D'accord sur le constat dans les grandes lignes, en effet on peut expliquer en partie comme ça des différences entre cuisine de femme et cuisine d'homme, mais est-ce que ça empêche vraiment d'être bon cuisinier et créatif ? et que dire d'un homme cuisinier qui aura appris au pied du fourneau, en suivant les contraintes de rentabilité d'un restaurant ?

 

Après la réalisation des quelques recettes que j'ai entreprises (et inventées en même temps que je les réalisais), je me rends compte du poids de cette remarque, et je me dis que dans mon cas en tout cas, le souci de ne pas jeter m'inspire.

Tendances cuisine des restes

Une tarte au potimarron

Pour utiliser un potimarron, qui commençait à avoir un peu de temps de frigo, et me débarrasser d'un saucisson sec des Alpes, qui lui aussi squattait le frigo depuis longtemps.

Et j'en ai profité pour essayer une spécialité fermentée de millet, à la place de la crème fraîche, une texture un peu gélifiée, une saveur végétale et assez acide qui s'est bien accommodée à le côté un peu douçâtre du potimarron.

Exécution :

  • la pâte brisée sans oeufs, et la laisser reposer un peu
  • les légumes de garniture : à la poêle, "à la Passard", avec un peu d'eau et un peu de beurre, la moitié du potimarron, un oignon
  • la sauce : l'autre moitié du potimarron cuit à la vapeur, broyé finement, mélangé avec le millet, et remis dans la poêle pour bien y récupérer les sucs de légumes restés sur la surface
  • et au moment du montage, le saucisson en tranches fines et un peu de gruyère râpé
  • et au four ! Et je confesse que j'ai tout mangé...
Tendances cuisine des restes

Un pudding orange / carotte / coco

Parce que j'avais acheté trop de baguette, et qu'elle avait séché avant que j'ai eu le temps de me retourner ; parce que j'ai mangé une orange bio à mon petit déjeuner.

Exécution :

  • j'ai gardé la peau de l'orange, coupé en julienne, blanchi, confit avec une carotte en julienne également, et un tant pour tant de miel, jusqu'à ce que les 2 substances deviennent translucides
  • j'y ai chauffé le lait
  • j'ai broyé finement les baguettes en chapelure, ajouté la noix de coco en poudre, 2 œufs entiers et le lait infusé d'oranges et de carottes
  • et au four !

Soyons clair, ça ne gonfle pas donc c'est un tout petit peu étouffe-chrétien, mais plutôt réussi, je crois, sans amertume.

Les proportions pour pouvoir le refaire : 50g zestes d'orange, 50g carotte, 100g miel, 100g de chapelure, 50g de noix de coco, 2 oeufs

Tendances cuisine des restes

Le curry du dimanche soir

Un peu en progrès (ou avec un peu plus de prévision) que le 1er que j'avais intitulé comme ça. J'ai cette fois-ci mis l'ail semoule à tremper dans de l'eau dès ce matin

Pour utiliser un demi chou-fleur qui lui aussi avait un peu de temps de frigo, je me suis lancée dans un alu gobi massala.

Exécution :

  • sauter au wok les fleurettes de chou-fleur et les pommes de terre coupées en morceaux, débarrasser
  • faire le gravy brun avec des oignons caramélisés, l'ail semoule bien humidifié, le gingembre en poudre, puis les poudres de curcuma, piment et coriandre
  • les légumes ont fini de cuire dans le gravy additionné de suffisamment d'eau
  • et j'ai ajouté un peu de millet (encore !) et de jus de citron pour adoucir la force du piment

Je suis obligée de reconnaître que c'était pas terrible terrible ; j'ai eu la flemme d'aller jusqu'au flacon de cumin en poudre, j'ai eu tort....

Tendances cuisine des restes

Et du coup, je ne suis pas allée au bout de mon idée de rechercher les liens entre un type de graphisme et un type de cuisine. 2 exemples m'avaient laissé croire que l'on entend Inde dès qu'on voit un drapé...

La nouvelle pub Kusmi Tea met en scène un couple entouré petit à petit du sari d'une indienne, pour évoquer un mélange à connotation indien. Sauf que ce concept est repris aussi pour d'autres origines. Alors ?

Alors ce visuel m'est apparu en même temps que l'on a échangé avec ma collègue Mélanie, qui fait du dessin sur son temps de loisir, sur la possibilité qu'on fasse de temps en temps des billets communs ici. Et elle m'a transmis le visuel ci-après, indien, et du drapé.

Simple coïncidence ? En fait je crois que oui...

Tendances cuisine des restes

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article