Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CAP cuisine&innovation

Paris ne répond plus, meilh dé, meyedez...

11 Décembre 2013 , Rédigé par Véronique Le Berre Publié dans #restaurant, #Recette, #Bretagne

(Christian, ce message est en partie pour toi : reçois-tu enfin la newsletter ??)

1er message de ce mois de décembre, comme le temps file vite, on est bientôt Noël, je ne suis pas prête du tout. Je voudrais du temps pour y penser, creuser, avoir des idées de petits plats sympas à réaliser, au goût de ceux qui vont les manger. Des suggestions ?

Au lieu de m'occuper des préparatifs de mets de Noël, me voilà plongée dans les mots anglais qui envahissent notre cuisine, les mug-cakes par exemple, tout sauf l'esprit de Noël celui-là par exemple... J'y travaille (mais chuuttt pour le moment) mais j'ai même pas de micro-onde alors je teste même pas !

Pourquoi le temps file-t-il si vite ? Parce que tu passes trop de temps au travail ! C'est bon signe qu'il y ait beaucoup de projets d'innovation en période de crise et tant mieux, c'est bon pour la psychomotricité surement de traiter autant de dossiers en même temps, d'être autant sollicités ; et ça mérite donc de profiter de petites douceurs de temps en temps... Ce que j'ai fait hier soir :

Vraie découverte au Couleur Café à Rennes (rue Legraverend) : le cocktail chaud chocolat et alcool. Ce n'est plus un cocktail, ce n'est plus un dessert, ce n'est pas non plus un grog réconfortant mais c'est un peu tout ça !

Chocolat chaud, alcool, chantilly. Tellement improbable que j'ai voulu tester.

Paris ne répond plus, meilh dé, meyedez...

J'ai choisi le Schmouvy (de mémoire), parmi au moins 20 possibilités : du vrai chocolat chaud fait avec du vrai lait dans lequel a fondu du chocolat en tablette, du rhum, des épices (cumin...), une bonne dose de chantilly que je soupçonne d'être faite maison, saupoudrée de miettes de biscuits.

Une vraie découverte ! Très très bon. En premier, on sent la douceur de la chantilly, du lait, les arômes de chocolat et d'épices se développent, le rhum réchauffe un peu et enveloppe (grâce au gras aussi) la bouche de toutes les saveurs des épices, ça reste agréablement en bouche pendant quelques minutes.

J'en parle comme d'un plat plus que comme d'une boisson ; c'est aussi le sentiment que donne le lieu, on traite le client et ce qu'on sert comme dans un restaurant : une carte, une ardoise, des envies du moment, du service... Bien bien bien ! Et un lieu assez cosy, avec des jeux de société à disposition. Juré je ne suis pas du tout mandatée pour faire de la publicité et c'est la première fois que j'y allais !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article