Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CAP cuisine&innovation

Voyage en Inde – SAV

16 Janvier 2013 , Rédigé par capcuisineetinnovation Publié dans #Inde, #Recette, #analyse

Je me suis vantée que c'était facile de faire des samossas

http://capcuisineetinnovation.over-blog.com/2012/12/samossas-facile
Alors oui, avec des feuilles de brik et en bidouillant un peu avec des mélanges simples de pommes de terre et de graines ou en recyclant des currys.
Qu'en est-il quand on essaie de reproduire la recette du Gobinda ?

 

Le massala.

Je crois que j'y suis arrivée, à peu près...
faire un caramel dans l'huile chaude, y sauter le panch phoron
ajouter les betteraves rouges et carottes émincées
puis le gingembre et le piment vert broyés
puis le curcuma, le cumin et le piment rouge en poudre, mouiller et finir de cuire
ajouter les feuilles de coriandre ciselées en toute fin de cuisson
'> pas tout à fait le même rendu qu'à Puri,où ils réussissaient à obtenir une texture proche de celle du concentré de tomate, avec des légumes bien réduits. Ici les betteraves et les carottes sont restées un peu croquantes. Variétés différentes ? Ou peut-être pas assez d'huile dans ma préparation (et il y a certainement un peu de ça)

 

Mélanger le massala avec des pommes de terre écrasées.

Ça c'est pas de souci !

Voyage en Inde – SAV
  • La pâte autour.

1ère tentative et échec : proportion de pâte brisée (sans œuf) avec du ghee (du beurre clarifié maison) et autant d'eau comme je l'avais vu faire. Utilisé le ghee encore tiède et j'ai obtenu une pâte sablée, relativement facile à travailler néanmoins mais qui a bu tout ce qu'elle pouvait d'huile à la cuisson. Une fournée ratée et j'ai cuit le reste au four, pour un résultat mangeable mais peu ressemblant à mon modèle.
2nde tentative : j'ai sablé du beurre à température ambiante avec la farine (proportion de pâte brisée) puis ajouté l'eau (un peu moins que de beurre). Pâte ce coup-ci vraiment plus facile à travailler, que j'ai réussi à abaisser sans ajouter de farine.

Voyage en Inde – SAV
Voyage en Inde – SAV
  • Façonnage.

Pas trop mal, je crois. J'ai bien retenu le mode de pliage que j'ai vu au Gobinda. Petite victoire !

En vidéo, le geste du professionnel que j'ai essayé de reproduire...

  • Cuisson à la friteuse électrique.

(bien préférable, après ma petite aventure de la semaine dernière, avec ma tentative de Gulab Jamun, qui ont littéralement jailli hors de la casserole, façon Gremlins qui se font arrosés)
Il faut être patient, que l'huile soit bien chaude. Et on obtient des samossas suffisamment dorées.
Ne reste plus qu'à savoir pourquoi la pâte a un peu gonflé à la cuisson !
Et la prochaine fois à bien veiller à bien souder les bords.

Voyage en Inde – SAV

Hier j'ai aussi été invitée à parler de mon voyage devant les élèves de terminale du lycée Diwan de Carhaix.
Au programme : la façon dont on prépare un voyage un peu long comme ça,les températures ressenties, la cuisine comme moyen de (commencer à) comprendre un pays, les liens entre culture et alimentation, l'organisation des maisons, les castes et la condition de la femme, les langues et le rapport à l'écriture des Indiens... au travers de mon expérience personnelle (qui n'a rien d'une étude sociologique sérieuse).
Expliquer à d'autres ce que l'on sait, permet de mieux comprendre. Encore une fois, je l'ai expérimenté hier.
En arrivant à la conclusion que ce qui m'a le plus marqué en bilan de mon voyage c'est le lien entre progrès/frigo/confort_personnel et individualisme/froideur/solitude. Comment la société évolue quand on a moins besoin des autres, et comment on finit par avoir même peur de se tourner vers les autres.
Et ça a aussi été l'occasion de répondre à leurs questions.
Une réponse facile et rapide dès qu'on parle de l'Inde : « ça dépend », tellement le pays est grand, tellement il y a de réalités différentes parmi cette population d'1,2 milliard d'habitants.


Mais on peut quand même aller plus loin !

  • Budget total du voyage ?

Dans les 2500 €, achat d'un mini-PC inclus, mais sans faire d'excès

  • Différence dans le pays maintenant et lors de mon 1er voyage ?

Moins de mendiants, beaucoup plus de pub pour des banques et des opérateurs de téléphone portable alors que c'était tout Coca Cola et Pepsi en 2000, l'impression de voir des hommes pas frustrés sexuellement et qui ne me regardaient pas comme un objet (hélas cette impression positive d'équilibre entre les sexes a été complètement brisée par les nouvelles récentes concernant les viols collectifs à Delhi), l'impression que les gens sont vraiment très fiers de leur pays aussi peut-être
mais impossible de savoir si c'est plus l'évolution du pays ou des différences culturelles entre les régions.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Véronique 26/05/2013 21:58

nouveau visionnage du film l'autre jour, il me manquait en fait un pliage avant de souder les bords. à refaire donc...